Nouveau sur le site :

Pâques

la résurrection du Christ

Toombeau vide.jpg

Une invitation à l'adoration :
à retrouver sur la Page "Prier".

Les jours de la Semaine Sainte

le sens de chacun de ces jours

(d’après un article d’Alétéia)

Dimanche des Rameaux

Cette fête, qui fait mémoire de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, inaugure la Semaine Sainte. L’Evangile nous raconte que Jésus entre dans la ville sur le dos d’un petit âne et que la foule l’acclame avec des feuilles de palmiers. Sous nos latitudes, les feuilles de palmiers sont souvent remplacées par des branches de laurier ou de buis
Pendant la célébration, on lit également le récit de la Passion.

Lundi saint

Il n’y a pas de liturgie particulière ce jour-là.
Dans le récit de la Semaine sainte, Jésus rend visite à ses amis de Béthanie et durant le repas Marie le parfume d’huile précieuse, comme pour le préparer à son ensevelissement.

Mardi saint

Dans de nombreux diocèses c’est le jour où est célébrée la messe chrismale (du grec “ khrisma “ signifiant “huile”), l’évêque réunit autour de lui les prêtres du diocèse et consacre les huiles saintes qui seront utilisées pour les sacrements durant l’année à venir.
Cette messe peut aussi être célébrée le Jeudi saint au matin

Mercredi saint

Alors qu’il s’apprête à trahir Jésus, Judas rend visite aux prêtres du Temple et promet de le leur livrer en échange de trente pièces d’argent.

Rameaux 2.jpg
huile1.jpg
Jeudi saint.jpg
3 croix.jpg
Pâques_2.png

Jeudi saint

C’est la fête de l’Eucharistie, et donc celle des prêtres. On y fait mémoire du dernier repas de Jésus avec ses disciples.

À la fin de la messe, le Saint-Sacrement est porté en procession jusqu’à un lieu appelé le reposoir. Ceux qui le souhaitent sont invités à venir y prier en silence pour s’associer à l’agonie de Jésus au Jardin des Oliviers.
A partir de là, les cloches se taisent jusqu’à Pâques.

Vendredi saint

Jésus est amené devant Ponce Pilate puis il est condamné à mort. Il porte sa croix avant d’être crucifié sur un lieu que l’Évangile nomme « Golgotha », c’est-à-dire « lieu du crâne ». Ce jour-là, aucune messe n’est célébrée. Le Chemin de Croix permet de revivre les événements de la Passion de Jésus et de réfléchir au sens de ces événements.

Lors de l’Office de la Croix on lit le récit de la Passion et on propose aux fidèles de s’avancer pour vénérer la Croix en la touchant ou en l’embrassant. On peut également recevoir la communion car des hosties, consacrées le Jeudi saint, ont été réservées à cet effet. Le Vendredi saint est un jour de jeûne et d’abstinence.

Samedi saint

C’est un jour d’attente. Le soir, la Vigile pascale a lieu entre le coucher du soleil du Samedi saint et le lever du soleil de Pâques. La procession de la lumière permet aux fidèles d’entrer dans l’église, alors plongée dans l’obscurité, et le nouveau cierge pascal est allumé. La liturgie de la Parole rappelle toute l’histoire du Salut et les catéchumènes reçoivent le baptême. Les cloches des églises se remettent à sonner.

Dimanche de Pâques

Le Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité ! La journée de Pâques est joyeuse et la liturgie en est l’image vivante. Lors de cette messe, on voit souvent un renouvellement des promesses baptismales et le prêtre bénit les fidèles en les aspergeant d’eau bénite. Le dimanche de Pâques inaugure le temps pascal qui dure cinquante jours et se clôt avec la Pentecôte

Ce site du Doyenné de Questembert- Rochefort est le vôtre !

 

Que vous vous sentiez proche ou plus éloigné de l'Église, nous espérons qu'il vous sera utile, qu'il vous apportera les réponses aux questions que vous pouvez vous poser concernant votre paroisse, les horaires des célébrations ou des permanences, les divers sacrements, les propositions pour vos enfants, les divers mouvements de rencontre ou de solidarité

 

Vous y trouverez les multiples visages de nos communautés paroissiales, avec toute leur diversité. 

Un espace est aussi réservé à la prière : aux textes du jour, et à des propositions qui changeront avec les temps liturgiques.

 

Vos suggestions pour l'améliorer seront toujours les bienvenues.

Vos questions, remarques, suggestions sont à formuler à l'adresse : doyenne.questembert.rochefort@gmail.com

 

 

Ne restez pas là, enfermés dans vos questions.
Arrêtez de tourner en rond, prisonniers de vos tombeaux. « Est-ce que j'ai la foi ? Est-ce que je n'ai plus la foi ? Est-ce qu'il est ressuscité comme ceci ou comme cela ? est-ce que j'ai des preuves ? »

Toutes ces questions n'aboutissent qu'à un tombeau fermé.

Mais, voyez, le tombeau est ouvert, ouvert sur un monde nouveau.

Alors, levez-vous, allez ailleurs, plus loin, devant.
Sortez de vos propres tombeaux, vous n'êtes déjà plus dans la vraie question.

Jésus-Christ n'est vivant qu'ailleurs.
C'est seulement en marchant qu'on voit le Ressuscité.
La preuve, regardez : les deux femmes quittent le tombeau vide, elles se mettent en marche !

 « Et voici que Jésus vient à leur rencontre »

 

Jean DEBRUYNNE

Prêtre de la Mission de France 1925-2006