top of page

Pour la nouvelle année ,
                  ou pour notre carême 
 

Est-ce utopique, folie, impossible
Que de vouloir que tous les êtres humains
Soient égaux en droit et en dignité
Et que les étrangers soient considérés comme des frères ?

Est-ce utopique, folie, impossible
Que de vouloir que chaque être humain
Mange, soit logé, aille à l’école, ait un travail ?

Est-ce utopique, folie, impossible
Que de vouloir que les maladies soient éradiquées
Que l’accès à l’eau soit un droit pour tous ?

Est-ce utopique, folie, impossible
Que de vouloir que les femmes et les enfants
Ne sautent plus sur des mines anti-personnelles ?

Est-ce utopique, folie, impossible
Que la force, la guerre et l’argent
Ne soient plus des instruments de domination et d’exploitation ?

Alors ? si on me traite d’utopiste, j’assume et j’en suis fier
Fier d’être parmi ces milliers de fous qui peuplent l’univers
Et qui croient qu’un autre monde est possible, indispensable !

Un autre monde où la vie d’une seule personne
Vaudra plus que tout l’or du monde
Car ce monde, chaque personne de ce monde,
Dieu les habite. Il en est le Père !

Beaucoup d’entre nous ne serons plus là pour assister à son avènement
Mais quand tout est calme, si je prête une oreille attentive,
Je l’entends respirer.

Arundhati Roy, jeune romancière indienne

chemin campagne.jpg
soleil levant.jpg
bottom of page